Le site officiel de l'Engie Kite Tour

Actualités

Clap de fin sur l’étape de Saint-Jean-de-Monts

Le rideau est tombé ce dimanche sur la 3ème et avant-dernière étape de l’ENGIE Kite Tour 2022, organisée d’une main de maître par la Base Nautique de Saint-Jean-de-Monts. Une première réussie qui sacre de beaux vainqueurs après une très belle journée de régate samedi : Axel Mazella et Alexia Fancelli en kitefoil, Samuel Michaille et Lauriane Nolot en Twin-Tip, Chris Ballois en planche directionnelle et enfin Théo de Ramecourt en wingfoil.

Si les conditions météo n’ont pas permis de lancer de courses à Saint-Jean-de-Monts ce dimanche, le bilan de cette étape inédite orchestrée par la base nautique de Saint-Jean-de-Monts reste positif. « Nous sommes un peu frustrés car la météo n’a pas été avec nous. Nous avons pris la décision de ne pas courir aujourd’hui car nous sommes sous BMS (Bulletin météo spécial) avec un avis de coup de vent et une météo très forte annoncée. Nous ne voulions pas prendre de risques pour les concurrents », indique François Bovis, coordinateur de l’activité kiteboard à la Fédération Française de Voile. « C’est dommage car il y avait une très belle dynamique, que ce soit au niveau des salariés de la base nautique, des bénévoles ou des coureurs. Ça montre qu’il y a de l’envie de derrière. Mais nous avons eu une belle journée de courses samedi. J’en profite pour remercier toute l’équipe de la base nautique de Saint-Jean-de-Monts et la Municipalité, qui se sont vraiment engagées bien mettre en place cette étape de l’ENGIE Kite Tour. La Grande Finale aura lieu à Cannes, où tout est mis en œuvre pour accueillir les coureurs dans les meilleures conditions possibles », poursuit-il.

Axel Mazella et Alexia Fancelli vainqueurs en kitefoil

Après huit courses (six retenues), Axel Mazella, 3ème aux championnats du Monde de Formula Kite 2022, s’impose en kitefoil. « On a navigué dans de bonnes conditions. On s’est bien amusé ! On est sorti avec de grosses ailes. Le parcours était cool, adapté au foil avec du près et du largue comme sur les compétitions internationales. Je me suis bien battu avec Nico Parlier », raconte Axel MazellaNicolas Parlier et Paul Labordère complètent le podium.

Chez les filles, Alexia Fancelli, 8ème au scratch, l’emporte devant Nina Bivaud et Poema Newland : « Je suis très contente. On a fait de bonnes batailles avec Poema sur le plan d’eau hier. C’était une belle journée avec huit courses, du vent light au début puis un peu plus fort. Le plan d’eau était assez agité par rapport aux conditions de vent. C’était une grosse journée ! », commente-t-elle.

Domination de Samuel Michaille en Twin-Tip

Auteur d’un quasi sans-faute avec quatre victoires au compteur sur six courses (cinq retenues), Samuel Michaille l’emporte en Twin-Tip, devant Julien Ducatel et Lauriane Nolot. « On a fait six courses incroyables sur un plan d’eau assez glissant mais qui ne pardonnait pas les erreurs. Il y a toujours un très bon niveau sur l’eau, on ne se fait pas de cadeaux mais en fin de journée on se chambre après avoir fait les calculs. On est une bonne de potes, avec une super ambiance, qui me fait revenir à chaque fois sur l’ENGIE Kite Tour. Je suis content de gagner car je n’avais passé beaucoup de temps sur l’eau. Par contre, j’avais fait beaucoup de préparation physique et je suis arrivé affûté, en me disant que je pouvais venir chercher un podium. C’est encore mieux », se réjouit Samuel Michaille.

Vainqueur chez les filles, Lauriane Nolot, qui vient de décrocher l’argent aux Championnats du Monde de Formula Kite avait choisi de naviguer en TT à Saint-Jean-de-Monts : « Je n’ai pas touché à mon foil depuis la fin des Championnats du Monde. J’avais vu qu’il y aurait de grosses conditions ici donc je m’étais dit que ça pourrait être marrant de naviguer en TT, surtout que Benoît (Gomez) et Théo (de Ramecourt) étaient en wingfoil, donc sur la même ligne. J’ai vraiment bien rigolé, c’était cool ».

Chris Ballois en planche directionnelle

En planche directionnelle, la compétition a été très disputée entre Chris Ballois et Frédéric Alcazar, qui se sont échangé le leadership à plusieurs reprises. Au final, après six courses (cinq retenues), c’est le premier qui l’a emporté ; « Ça a été assez engagé, avec une très grosse bataille avec Fred, à chaque bouée et ce jusqu’à au bateau d’arrivée. On a fait un parcours plutôt long, c’était top. C’était une très belle épreuve. Je suis très heureux d’avoir navigué dans des conditions de mer assez agitées. On a fait deux superbes courses à la fin, avec un premier bord très court et un jibe en bord de plage hyper engagé devant de nombreux spectateurs ». Nicolas Maurin complète le podium.

Théo de Ramecourt impérial en wingfoil

Après six courses (cinq retenues), Théo de Ramecourt s’impose en wingfoil avec cinq victoires. « C’était une super journée hier. J’ai la chance d’avoir des partenaires investis dans la wing. C’était l’occasion de naviguer sur ce format de compétition avec mon matériel de wing. Je me suis éclaté. C’était vraiment fun. Je suis content que ça se soit bien passé. On sort de quelques semaines et mois assez intensifs. C’était vraiment cool de se retrouver ici avec toute l’équipe de kiters dans une ambiance détendue même si ça reste une compétition ».

Place désormais à Cannes, où se disputera la Grande Finale de cet ENGIE Kite Tour 2022 du 18 au 22 novembre prochains !

Les inscriptions pour Cannes, c'est ici