Le site officiel de l'Engie Kite Tour

Actualités

Une première journée inscrite sous le signe du partage et de la protection de l’environnement

Le coup d’envoi de la 3ème et avant-dernière étape de l’ENGIE Kite Tour 2022 a été donné ce vendredi à Saint-Jean-de-Monts (Vendée), où la Base Nautique de Saint-Jean-de-Monts accueille le circuit pour la première fois jusqu’à dimanche 23 octobre. Si les conditions météo ne permettent pas de lancer la compétition sur l’eau ce vendredi, ambassadeurs et kiteboarders éclairés inscrits en kitefoil, twin-tip, planche directionnelle et wingfoil profitent de cette journée à terre pour échanger autour de leur passion commune : la glisse. De belles rencontres et moments de partage en perspective, qui resteront longtemps gravés dans les mémoires.

« Les conditions sont assez exceptionnelles aujourd’hui à Saint-Jean-de-Monts. Le vent est adéquat pour la navigation, mais des vagues de 3 m sont annoncées et nous sommes sous BMS (Bulletin météo spécial) », explique Antoine Weiss, directeur de course de l’ENGIE Kite Tour. « Nous avons pris la décision de ne pas lancer de courses aujourd’hui car nous sommes dans l’incapacité d’assurer la sécurité des coureurs en mer. Nous ne pouvons pas mettre de bateaux à l’eau », poursuit-il, précisant que les vagues devraient être un peu plus modérées demain et le vent un peu moins fort.

 

Côté plateau, tous les ambassadeurs, à l’exception d’Alex Caizergues, sont présents à Saint-Jean-de-Monts de ce week-end. « C’est super que tous les meilleurs kiteboarders français aient répondu présents et jouent le jeu du partage de leur passion avec tous les amateurs. C’est une vraie satisfaction, surtout qu’ils ont enchaîné pour la plupart entre le Championnat d’Europe et le Championnat du Monde », complète-t-il.

 

Un rôle auxquels les ambassadeurs de l’ENGIE Kite Tour se prêtent avec plaisir, à l’instar d’Alexia Fancelli : « On va profiter de cette journée à terre pour échanger avec les amateurs présents à Saint-Jean-de-Monts, notamment avec ceux qui débutent la compétition ici ou qui ont fait leurs débuts sur le circuit en début de saison. Ça nous permet de les rencontrer et d’échanger en face à face, de leur donner des conseils sur le matériel, leur parler des deux gros évènements auxquels on vient de participer. C’est beaucoup plus sympa que via les réseaux sociaux ».

 

Une collecte de déchets organisée par ENGIE et la Fondation de la Mer

A terre, une collecte de déchets est organisée ce vendredi à partir de 14 heures sur le site de compétition par ENGIE et la Fondation de la Mer. « Nous le faisons sur chaque étape. L’objectif est de sensibiliser les jeunes, les bénévoles, les membres de l’organisation et le grand public à la pollution plastique. Et bien sûr les concurrents, pour qui la mer est leur terrain jeu. Aujourd’hui, nous accueillons des jeunes en BTS dans un lycée de Niort », explique Muriel Barron, responsable du pôle Protection de l’océan de la Fondation de la Mer. « Nous allons prendre le temps de leur expliquer ce qu’est la laisse de mer (les éléments naturels et les déchets que laisse la mer sur la plage à chaque marée, ndlr). Cette action s’inscrit dans le cadre du programme ungestepourlamer.org, qui soutient financièrement ceux qui sont sur le terrain et ont un impact positif sur l’océan et permet de d’identifier les collectes faites sur le terrain par les 250 structures affiliées », détaille-t-elle. Cette action, qui

s’inscrit également dans le cadre de la politique RSE de la FFVoile, a pour ambition de sensibiliser l’ensemble des acteurs du milieu à la protection de l’environnement.